• Partager par E-mail
  • Imprimer
  • Partager par E-mail

    Envoyer cet article par e-mail



    Nos conseils pour l’isolation des murs extérieurs

    .

    Quel est le principe de l’isolation des murs extérieurs ? L’isolation thermique de l’habitat est la solution la plus efficace pour réaliser des économies sur vos dépenses de chauffage et de climatisation. Cette mesure permet également d’améliorer votre confort thermique en assurant une meilleure homogénéité de la chaleur dans votre habitation. Pour bien isoler vos parois, […]

    Valider
pose isolation exterieure

Nos conseils pour l’isolation des murs extérieurs


pose isolation exterieure

Quel est le principe de l’isolation des murs extérieurs ?

L’isolation thermique de l’habitat est la solution la plus efficace pour réaliser des économies sur vos dépenses de chauffage et de climatisation. Cette mesure permet également d’améliorer votre confort thermique en assurant une meilleure homogénéité de la chaleur dans votre habitation.

Pour bien isoler vos parois, vous avez dès lors le choix entre une isolation thermique par l’intérieur, ou une isolation des murs extérieurs. Isoler vos murs par l’extérieur est de loin la solution la plus complète et la plus efficace.

En effet, elle permet de disposer tout autour de votre maison un « mur manteau », c’est-à-dire une épaisseur supplémentaire de parois, dédiée à l’isolation de vos façades.

Quel est le principal avantage de l’isolation par l’extérieur ?

  • Le plus délicat lorsqu’on isole les murs d’une maison par l’intérieur, ce sont les jonctions entre les cloisons ainsi que celles avec les planchers. Il est parfois difficile de parfaire l’isolation de ces zones à marge de manœuvre réduite qui peuvent influer négativement sur vos déperditions de chaleur.
  • L’isolation des murs extérieurs permet de ne pas laisser la place à ces ponts thermiques dans votre maison. A savoir que des zones mal isolées de vos murs peuvent parfois quasiment revenir à une absence de protection contre le froid. Elles ne fournissent ainsi qu’une protection partielle à l’air et vos parois ne remplissent qu’une fonction de pare-vent.
  • L’isolation des murs extérieurs pallie ce problème en recouvrant d’isolant l’intégralité des surfaces de vos façades. Celui-ci est ensuite scellé sous le revêtement choisi : enduit, parement, bardage…

Pourquoi est-ce si important d’isoler mes façades ?

Il faut d’abord se rappeler que les murs capitalisent à eux seuls 25% des déperditions de chaleur. C’est la résistance thermique des matériaux composant vos parois qui déterminera les propriétés isolantes de celles-ci. En effet, nombre de matériaux de construction ne sont pas forcément de bon isolants.

Aussi, l’isolation des murs extérieurs permet de galvaniser leur résistance aux changements de température, en ralentissant la progression de ces derniers à travers vos parois. Les propriétés isolantes du matériau choisi pour l’isolation des murs extérieurs de votre maison réagiront ainsi en opposition aux flux de chaleur tentant de traverser vos façades pour gagner l’intérieur de votre maison.

En s’interposant entre la température atmosphérique et le microcosme thermique de votre habitation – alimenté par votre chauffage et conservé grâce à des parois bien isolées -, le matériau isolant freine l’impact des variations de chaleur sur votre confort et sur votre facture d’énergie.

Des murs à faible résistance thermique vous contraindront à augmenter votre chauffage sans pour autant parvenir à augmenter convenablement la température ambiante de votre logement. Ce dernier subira constamment l’influence du froid venant de l’extérieur et s’imprégnant dans vos parois.

Quels sont les matériaux isolants pour l’isolation des façades ?

On conseillera dès lors plusieurs types de matériaux pour l’isolation de vos murs extérieurs :

  • Le plus couramment employé, le polystyrène expansé et ignifugé, efficace et économique ;
  • Le polystyrène extrudé, fortement résistant et compressé sous forme de panneaux fins ;
  • Les laines minérales comme le laine de roche, le « classique » en panneaux semi-rigides ;
  • Le polyuréthane, actuellement le plus performant bien que plus cher.

Tous ces matériaux d’isolation des murs extérieurs sont pris en charge par les diverses aides financières de l’État à l’intention des particuliers s’adressant à des entreprises RGE, car ils participent de l’amélioration de l’efficacité thermique de l’habitat et de la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Certains de ces isolants thermiques comme le chanvre sont également de bons isolants phoniques et d’excellents régulateurs hygrométriques, palliant la nécessité de poser un pare-vapeur. N’hésitez pas à demander conseil à un professionnel qui saura vous orienter vers la solution la plus adaptée à vos besoins !

L’isolation des murs extérieurs sous enduits, c’est quoi ?

Néanmoins, ce n’est pas le seul élément constitutif de l’isolation des murs extérieurs. L’isolant doit ensuite être protégé sous une couche de revêtement, qu’il s’agisse d’enduit, de parement ou de bardage.

Pour l’enduit, on dispose de solutions minces appliquées à la main. Celles-ci sont couramment employées en neuf dans la mesure où la surface des façades doit être régulière et plane pour y coller les plaques d’isolant.

En rénovation, on devra se tourner vers les enduits hydrauliques projetés mécaniquement en couche épaisse. Les murs irréguliers pourront être rattrapés en fixant les panneaux d’isolant par chevillage. La tenue de l’enduit sera garantie par la pose d’un treillis d’armature sur lequel sera projeté le mortier.

L’isolation des murs extérieurs avec parement, c’est bien ?

Pour des solutions de revêtement plus originales pour l’isolation extérieure, on pourra proposer différents parements, comme les vêtures et les vêtages, ou encore les bardages, qui scellent l’isolant sous une surface rigide. Celle-ci se décline sous forme de panneaux, voire de clins ou de tuiles pour les bardages.

Chacun possède son propre système de fixation propre :

  • Le système des vêtures fonctionne comme pour les enduits minces, c’est-à-dire que l’isolant, contrecollé au dos du parement, est directement collé au support à partir du profilé de départ. Il s’adapte donc parfaitement aux murs lisses dans le cadre d’une construction neuve.
  • Pour les vêtages, les plaques d’isolant sont calées sur ossature puis chevillées aux parois avec le parement.
  • Enfin, les bardages nécessitent l’installation d’une ossature secondaire à partir de la pose de l’isolant, sur laquelle on fixera le revêtement existant en finition bois, terre-cuite, ardoise, zinc, béton…

Ces méthodes de revêtement pour l’isolation des murs extérieurs ont l’avantage de constituer une « carapace » protégeant vos façades contre les assauts du climat, la pollution, les mousses et autres nuisances permettant l’imprégnation de l’humidité et entravant la longévité des propriétés isolantes des murs…

Enfin, l’intérêt supplémentaire de l’isolation thermique par l’extérieur est de participer de la rénovation de vos façades, suppléant ainsi d’éventuels travaux de ravalement.

Nous vous conseillons donc vivement de faire appel à un professionnel qualifié pour effectuer un diagnostic de vos façades à la caméra thermique et évaluer au mieux les besoins de votre logement en isolation !

Pour résumer :

Par conséquent, l’isolation des murs extérieurs est la solution privilégiée pour tous ceux qui souhaitent réaliser une rénovation énergétique optimale de leur maison !

En opérant sur toute l’étendue de vos façades, elle donne un coup de jeune à son apparence tout en neutralisant au mieux les ponts thermiques les plus difficiles à contrer en isolant par l’intérieur.

Que vous optiez pour une isolation thermique des façades en finition sous enduit, parement ou bardage, toutes ces solutions contribuent au même objectif : accroître votre confort thermique et réduire vos dépenses de chauffage !